carre des arts - vertou (44) - opération livrée Nov. 2021

Maître d’Ouvrage

 PRIMALYS

Architecte

ACDM ARCHITECTURE

Maître d’Oeuvre

MOTEC INGENIERIE

BET Structure

IBA STRUCTURE

BET Fluides

SOLAB

BET Vrd

SUD VRD

Programme

93 logements collectifs / 5600m² SP

Coût de construction

6 395 500 € HT

Le projet de la CARRE DES ARTS s’inscrit au coeur du quartier de BEAUTOUR sur la commune de VERTOU, dans le quart géographique Nord-Ouest de cette dernière. Ce quartier, situé à l’intérieur du périphérique contournant la ville de Nantes, se caractérise aujourd’hui par une grande diversité de formes bâties, dans un secteur en mutation où se mêlent des enjeux liés aux projets de re-composition et de qualification du tissu urbain.

Sa situation géographique, les enjeux urbains et économiques liés à son déve-loppement placent aujourd’hui ce secteur au coeur d’une réflexion menée notamment par la municipalité de Vertou et Nantes Métropole, afin de le dynamiser et permettre l’accueil de nouveaux résidents en marge du déve-loppement récent des réseaux de transports reliant la commune au coeur de l’agglomération nantaise.

 

La conception, la volumétrie et l’aspect extérieur des bâtiments concourent à créer un ensemble bâti intégré dans l’environnement existant, tout en tenant compte des spécificités du site général, des constructions existantes et des caractéristiques morphologiques et environnemental du tissu dans lequel se situe le projet.

Les deux bâtiments sont conçus distinctement, et proposent deux architectures différenciées afin de proposer plusieurs lectures du projet depuis l’espace pu-blic, tout en proposant une volumétrie homogène et épurée.

L’ensemble bâti s’inscrit généralement dans la pente naturelle du terrain, res-pectée par le nivellement général des voies existantes et une accessibilité répondant aux normes en vigueur.

 

Les deux bâtiments se posent visuellement sur un soubassement, émergeant en partie Sud du projet le long de la rue du Bois Hardy et au Nord le long de la parcelle voisine.

Ce dernier, conçu comme un « socle » filant le long de l’espace public, dis-tingue de manière expressive les différentes typologies d’espaces organisées verticalement dans le cadre du projet (stationnement / logements). Son hori-zontalité marquée par la longueur des façades Est/Ouest s’oppose à la vertica-lité et au rythme organisés par les séquences façades des étages supérieurs.