les jardins deS VIGNES- BOUAYE (44)

Maître d’Ouvrage

 PRIMALYS

Architecte

ACDM ARCHITECTURE

Maître d’Oeuvre

MOTEC INGENIERIE

BET Structure

IBA STRUCTURE

BET Fluides

NRGYS

BET Vrd

SUD VRD

Programme

40 logements collectifs

11 maisons individuelles

1 crèche de 300m²

2 locaux d’activités

 3450m² SP

Coût de construction

7 500 000 € HT (Estimation)

Le projet de conception des «Jardins des Vignes» s’établit à l’entrée Sud-Est du bourg de BOUAYE, à l’angle du Chemin du Pavillon à l’Epine et de la rue de la Gare (D85)

Le projet s’implante au lieudit l’Epine, en parallèle du parking relais implanté par la collectivité pour répondre aux attentes des usagers de la desserte ferroviaire compte tenu de sa fréquentation croissante pour la commune et en faciliter l’usage. 

 

Situé ainsi entre le centre-bourg et la gare, le projet s’inscrit dans le cadre d’une OAP sectorielle (« BOUAYE- Epine Sud- ») visant l’urbanisation du site dans une logique de renforcement de la centralité et d’optimisation des emprises foncières afin de permettre à la fois l’accueil de logements et le développement d’activités complémentaires à celle de la centralité. 

 

Ce secteur, en continuité immédiate du tissu existant, constitue une enclave dans une zone pavillonnaire et est composée d’anciennes parcelles agricoles limitées en partie Nord par les bâtiments composant une ancienne ferme constituant un ancrage patrimonial dans l’organisation paysagère du site. Dans le cadre des objectifs d’aménagement de l’OAP, ce secteur, identifié comme « espaces urbanisés à enjeux urbains forts au sein des Espaces Proches du Rivage », participera à un accueil de population équilibré au regard des objectifs de développement de la métropole nantaise affichés dans le PADD dans le respect de la loi Littoral. 

 

Le projet immobilier initié par le groupe PRIMALYS est conçu pour s’inscrire au cœur d’un environnement en mutation présentant des caractéristiques urbaines et paysagères prédominantes, renforcées par la proximité du site aux principaux lieux de vie collective du centre bourg de BOUAYE et de la gare située à quelques dizaines de mètres au Sud.

 

Le positionnement, l’orientation des espaces de vie projetés et le traitement spécifique de leurs abords doivent assurer, en conformité avec les dispositions établies au Règlement d’Urbanisme, l’OAP « L’Epine Sud » et le plan de composition associé, une conception optimisée du bâti en relation avec son environnement direct, existant et futur.

Les principes du projet, établis en conformité avec le document de l’OAP, prennent en compte divers objectifs de composition en favorisant la perméabilité de l’ilot et l’implantation de nouveaux logements incluant une mixité de programmes et de formes d’habitat sur 2 secteurs identifiés, de part et d’autre d’un cheminement en liaison douce devant permettre de relier aisément la Gare au Bourg de Bouaye. 

 

 

Le projet prévoit l’aménagement de plusieurs espaces paysagers aux vocations différenciées, comprenant des plantations et aménagements spécifiques intégrant notamment des dispositifs de régulation des eaux pluviales (noues d’infiltration) dont une forêt urbaine, ou « Micro-forêt » établie sur une surface restreinte d’environ 300m² , et qui permettra de proposer la plantation de plus de 900 arbres (3 arbres/m²) selon une méthode conçue par Akira Miyawaki, un botaniste japonais expert en écologie végétale ayant développé un concept de forêt dite « native », visant la plantation d’essences autochtones (30 essences natives) , formant un écosystème autonome en 3 ans