REDIdence seniors // rue jean de la fontaine -la roche bernard // PC obtenu DECEMBRE 2019

Maître d’Ouvrage

Architecte

Maître d’Oeuvre

BET Structure

BET Fluides

BET Vrd

Programme

Coût de construction

Groupe LAMOTTE

ACDM ARCHITECTURE

LAMOTTE CONSTRUCTEUR

IBA STRUCTURE

BET P. TUAL

SUD VRD

84 logements collectifs + locaux de services/ 4500m² SP

6 233 000 € HT (Estimation)

L’unité foncière, support du projet étudié dans le cadre du présent dossier, s’inscrit au coeur du bourg de La Roche Bernard, le long des rues Jean de la Fontaine au Nord et de Nantes au Sud, à proximité immédiate des principaux services et commerces de la commune. La rue de Nantes rejoint directement le centre bourg depuis l’entrée Est de la commune (D765), et représente un des principaux axes de desserte de celui-ci. La rue Jean de la Fontaine est une voie « secondaire » irriguant les ruelles adjacentes vers la rue de Bretagne et la rue Saint James au Nord.

Le secteur se caractérise aujourd’hui par des formes urbaines hétérogènes s’inscrivant au coeur d’un bourg dense, marqué par une topographie prononcée (forte déclivité Nord/Sud).

L’environnement bâti se constitue ainsi principalement de maisons de villes anciennes inscrites dans un tissu dense aux caractéristiques patrimoniales prédominantes, se mêlant aux bâtis collectifs plus récents intégrant quelques commerces en Rdc.

L’église Saint Michel, situé à quelques dizaines de mètres à l’Ouest du site marque la centralité du projet au coeur de la commune.

Par délibération municipale du 9 novembre 2017, le territoire communal est couvert par une Aire de mise en Valeur de l’Architecture et du Patrimoine (AVAP). Cette dernière donne des prescriptions architecturales à prendre en compte lors des projets de construction.

Le site de l’ancien hôpital se situe dans le secteur 3, caractérisé par un tissu urbain discontinu, qui accompagne les secteurs à fort enjeu patrimonial. Les enjeux en termes de constructions sur ce secteur sont les suivants (extraits de l’AVAP) :

– Encadrer le développement de ces secteurs en privilégiant une intégration paysagère adaptée à proximité du secteur 2, et la continuité du bâti et l’alignement à proximité du secteur 1.

– Permettre le développement du secteur (restauration, constructions neuves, extension) en harmonie avec les secteurs limitrophes.

Le règlement de l’AVAP prévoit pour le site de l’ancien hôpital que : « Un plan d’aménagement portant sur l’ensemble ou sur une partie significative des parcelles, doit être défini. Il devra reprendre les caractéristiques des espaces urbains et du bâti existant, et en particulier tenir compte des éléments protégés par l’AVAP et des entités urbaines et paysagères d’intérêt. Le projet architectural s’inscrira dans la continuité du quartier, dans son esprit et dans son vocabulaire, tout en présentant une réelle qualité architecturale ».

Le projet de requalification de l’ancien hôpital s’inscrit ainsi dans le cadre d’une Orientation d’Aménagement dans le cadre de l’application du Plan Local d’Urbanisme de la commune, synthétisant les prescriptions de l’AVAP et spécifiant les objectifs d’aménagement visant à valoriser le site et ses abords dont notamment :

– Requalifier la rue de Nantes.

– Prévoir une continuité piétonne N/S entre la rue Jean de la Fontaine et la rue de Nantes

– Répertorier les arbres isolés ou en groupes à préserver ou remplacer suivant les dispositions du nouveau projet

– Requalifier le front de la rue de Nantes en préservant le mur de pierre existant et en y intégrant une ouverture pour accessibilité de la nouvelle liaison douce N/S

– L’accessibilité des véhicules sera privilégiée à l’angle Nord/Est de la parcelle.

Les premiers éléments d’analyse, constitués par notre agence en relation avec Le groupe LAMOTTE CONSTRUCTEUR, auront permis de cibler les principes devant définir les orientations du futur projet sur cet ensemble foncier :

– Les caractéristiques globales du site d’étude sont dominées par l’hétérogénéité des formes urbaines qui le composent, par la constitution progressive dans le temps d’un environnement architectural et paysager spécifique à la situation géographique du projet. Les composantes architecturales et paysagères du site représentent aujourd’hui une composante essentielle devant guider le projet futur. Sa mise en valeur, passant notamment par le respect du tissu parcellaire et de l’échelle des bâtis existants, devra également faire partie d’une démarche plus large de qualification de l’environnement du projet.

– La forme urbaine qualifiant le projet futur devra permettre de concilier une nouvelle densité bâtie cohérente et une qualité de vie pour tous les usagers. L’échelle du bâti sera étudiée pour renforcer le caractère spécifique du quartier et contribuera à créer un espace de coeur d’ilot dédié aux résidents. Le projet devra en outre optimiser la gestion des véhicules, marquant une priorité pour la définition des espaces collectifs libérés de la contrainte liée à la présence des véhicules au sein du projet.

L’étude du projet du Groupe LAMOTTE CONSTRUCTEUR s’inscrit ainsi dans une réflexion visant à valoriser un nouveau cadre de vie pour les futurs occupants d’un Foyer de Personnes Agées qui comprendra la création d’espaces de services accompagnant la conception de 84 nouveaux logements.

Notre démarche s’appuiera ainsi sur trois axes :

– Valoriser les spécificités du site et préserver les potentialités du tissu urbain environnant.

– Réussir l’intégration de ce projet dans un environnement immédiat existant et futur, encourageant une réflexion sur le thème de l’intégration paysagère.

– Concevoir un projet durable avec une démarche environnementale intégrée au processus de conception globale.

L’échelle urbaine passe d’abord par celle du « piéton » et celle de l’habitant, vivant sa relation à son environnement bâti, dans sa dimension humaine. Elle doit constituer le support de notre réflexion.

Il nous faut considérer les enjeux de conception d’un nouvel habitat dans le cadre global des modes de vie dédiés aux principes de fonctionnement d’un foyer devant accueillir des personnes âgées non dépendantes. Ce projet sera vecteur de lien social, de vie de quartier, de relations intergénérationnelles et de voisinage.

La bonne compréhension des enjeux d’un tel projet, la définition préalable d’objectifs partagés par tous, et les échanges constructifs établis tout au long de l’élaboration du projet en concertation avec les acteurs locaux nous permettent de proposer des réponses